"A cré vain dieu le blues !
Ce sacré bleu
Qui nous sême du vague à l'âme
Qui arrose nos racines
Jusqu'à les voir fleurir
Aux contrforts du Massif Central."

 Dis mon gars, l'blues viendrai-t'y pas du delta, y chanterait pas françois des fois, avec l'accent d'entre Bourges, Moulin et la Nouvelle Orléans, là où les harmonies municipales elles auraient le 6/8 franchouillard ternaire.
L'bleu à l'âme, vieux gars, l'aurait pas des odeurs de bayous, des pleurs d'alligators et quand il serait nègre, s'appelerait-t'y pas Clifton Chenier.
On va faire comme si tout cela était vrai, on a déja à peine le temps d'en vivre et de s'instruire.
On va causer d'la terre, des jachères et des bornes que l'on déplace, quand la nuit enterre les champs.
Avec au cœur ce baume : La certitude que les jeunes vont s'esbaudir.